Modification de la Bookmarklet Blogmarks.net

Une bookmarklet est mise à disposition dans les outils de Blogmarks.net, meilleur service de bookmarking social au monde.

Améliorée d’après l’idée de Karl, je l’ai modifiée pour pour créer un nouveau paragraphe à chaque nouvelle ligne de texte cité.

Glissez ce lien dans votre barre de favoris :

+BM

Dîtes-moi si ça marche / marche pas / mal chez vous. Testé sous Safari 3.2.1 et Firefox 3.0.5 sur mon Mac OS X pour le moment.

Mise à jour du 9 mai 2011 : Ça remarche !

Paris Web 2008

Paris Web 2008, c’est fini.

Merci aux organisateurs, intervenants, c’était encore très réussi cette année.

L’année dernière j’avais eu la chance d’être inclue dans le cercle des intervenants en co-animant un atelier “Conception d’un site accessible : démarche et bilan !”.

Cette année, j’ai pu profiter des conférences sans ce stress !
Mon planning m’a restreinte à assister uniquement aux conférences du jeudi matin et du vendredi après-midi.
Pourtant, l’année dernière, je m’étais jurée de ne pas m’y faire reprendre, et que je ferais tout pour y aller les deux jours.

Quelques notes rapides sur les 5 conférences auxquelles j’ai pu assister

“Ergonomie des interfaces riches”, présentée par Amélie Boucher

Son site de ressources en ergonomie web et logiciel : www.ergolab.net

Les 3 grandes idées que j’ai retenues :

  • Dans les applications riches, le visiteur doit comprendre ce qui se passe, et on doit réussir à lui montrer au bon endroit et au bon moment.
  • Les tests utilisateurs sont très importants. Même un test sur une personne avec un mockup papier aide à trouver des failles de votre application.
  • Les applications riches ressemblent de plus en plus aux applications desktop, donc vos utilisateurs s’attendent à pouvoir réutiliser les habitudes acquises sur les logiciels qu’ils utilisent déjà (exemple du drag&drop dans une application mail).

“Qualité et accessibilité Web : vers l’amélioration continue”, présentée par Élie Sloïm

Elie Sloïm est gérant de la société : www.temesis.com

L’idée de cette présentation était que la qualité ne peut pas être atteinte sur tous les sites d’un parc en une fois mais que cette qualité doit être un but à atteindre. Il est important de garder à l’esprit qu’il est plus important de parvenir à un niveau de qualité moyen sur un parc plutôt que quelques pages soient parfaites et d’autres médiocres.

Bien entendu, d’après Elie, le meilleur outil pour améliorer la qualité c’est le référentiel et outil de test des bonnes pratiques opquast conçu par Temesis ;)

“Travailler dans le présent”, présentée par Christian Heilmann

Après une introduction très drôle retraçant son expérience de Paris Web 2007 et les grèves dans le métro parisien, Christian Heilmann s’interroge sur “Comment gagner de l’argent en ces temps de crise ?”, trouver une manière pragmatique de vendre les standards. Selon lui, cela passe avant tout par l’utilisation de ressources libres mises à disposition. Il prône l’utilisation de CMS libres, de frameworks javascript et CSS.

Sa présentation grandement aggrémentée de lolcats m’a réellement fait me poser la question : Nous utilisons tous les jours des frameworks javascript, pourquoi pas utiliser des frameworks CSS ?

Christian Heilmann :

“Qualité éditoriale : la grande oubliée”, présentée par Joël Ronez

Responsable du pôle web de Arte France, qui a récemment produit Gaza Sderot.

Dans une présentation à 100 à l’heure (heureusement qu’il n’y avait pas de transcription LSF aujourd’hui), Joel Ronez nous a expliqué quelques principes de bases à respecter lorsque l’on écrit pour un site Internet :

  • Eviter l’écriture automatique, auto-centrée, entrer directement dans le vif du sujet. Par exemple, éviter les formules toutes faites “Maville, au carrefour de l’Europe”, “Le fromage, dans tous ses états”.
  • Attention à ne pas trop utiliser le ton promotionnel, mais informer. Au lieu de dire que votre produit est génial super extraordinaire, il vaut mieux expliquer ce qu’il fait.
  • Pendant la conception, utiliser des vrais titres dans les maquettes.
  • Le texte est un véhicule de sens, il faut travailler les titres, les accroches (ou blurb) pour qu’ils soient des réels ponts de sens vers le contenu : une commode aux tiroirs transparents.
  • Ne pas décharger le rédacteur de ses obligations en automatisant l’écriture des accroches par exemple.
  • Mais l’aider, par exemple en lui mettant à disposition un gestionnaire de contenu qui l’aide au lieu de lui faire peur.
  • Simplifier le workflow à 3 profils : invité (stagiaire) qui peut écrire des textes, un profil rédacteur qui peut publier, et un profil administrateur qui peut créer des utilisateurs.
  • Prendre en compte l’importance des liens dans les textes, et de leurs info-bulles
  • Faire attention à la temporalité des écrits : sur Internet, le contenu reste.

Joel Ronez :

“Les standards du Web en entreprise : l’exemple de BNP Paribas Personal Finance” présentée par Jérémie Patonnier

Manager de l’équipe technique Web de la Direction Internet France de BNP Paribas Personal Finance.

Jérémie nous explique pourquoi les standards sont utilisés chez BNP Paribas Personal Finance. Les ventes de crédit sur Internet ont explosé ces dernières années (mis à part en 2008…), les standards permettent d’arrêter de se poser la question “Quel public vais-je pouvoir toucher avec mon site ?” car le but des standards et de l’accessibilité est que le contenu soit visible quel que soit le support de navigation.

Il rappelle que malgré le très bon taux de pénétration du plugin flash par exemple, html est le seul qui ait un taux de 100%. Ce format est donc forcément plus fiable que flash.

Lorsque les statistiques permettent de découvrir que 0.07 % 0,7% de ses visiteurs, c’est à dire 70 000 7000 visiteurs uniques chaque mois, utilisent un navigateur autre que les navigateurs les plus répandus, on fait le choix d’une technique qui permet au contenu d’être correctement affiché sur ces navigateurs.

(Texte modifié suite au commentaire de Felipe et à la correction de Jérémie Patonnier.)

Les standards et l’accessibilité sont également la meilleure réponse à apporter lorsque l’on sait que le référencement naturel est primordial.

J’ai la chance de travailler pour BNP Paribas Personal Finance et ils font partie de nos clients les plus exigeants. Leurs critères qualité sont assez difficiles à atteindre mais c’est ce genre de challenges qui est passionnant !

L’agence où je travaille, Cosmic Communication a notamment réalisé le site Cetelem version 2005, le site corporate BNP Paribas Personal Finance, la refonte de l’intranet BNP Paribas Personal Finance, et plusieurs autres projets…

“Comment décider des modèles de navigation pour ses applications Web ?” présentée par Patricia Gallot-Lavallée

Avec sa personnalité particulière, Patricia Gallot-Lavallée nous donne des conseils sur les modèles de navigation.

  • Le site ne doit pas avoir une unique page d’entrée, mais plein de petites portes : les landing pages.
  • L’utilisateur n’a que 5 secondes sur votre page pour trouver ce qu’il cherche. Dans ces 5 secondes on doit le rassurer sur le sérieux du site.
  • La notoriété du produit est le plus important : si on sait que ça existe, on va chercher plus longtemps. Si la personne sait que le contenu est sur votre site, elle le cherchera plus longtemps.
  • Il faut donc faire en sorte que les gens cherchent sur le site des choses qu’ils vont trouver.
  • Via le modèle de navigation (sobre, innovant…) on peut donner de la personnalité à une marque.
  • Les outils de navigation tels que le plan du site ou le moteur de recherche deviennent de plus en plus prépondérants.
  • Même si l’on met à disposition un fil RSS, les newsletters restent importantes.
Je ne la connaissais pas mais son style de présentation est très vivant, très rigolo.

Patricia Gallot-Lavallée :

En conclusion

Une très bonne année pour Paris Web, la nouveauté du track décideur du vendredi est une bonne idée. Cependant, j’ai pu en profiter grâce à mon statut d’invité. Si je n’avais pas pu y aller, j’aurais été frustrée. Il serait bon que tous les pass soient mixtes.

La nouveauté également c’est Twitter… grâce au tag #pw2008, ce qui était au tout début un simple outil de test de popularité (compter combien de personnes me suivent pour savoir dans quelle mesure je suis populaire…), facilite désormais les échanges instantanés et est donc un outil parfait pour donner son état d’esprit immédiat pendant les conférences…

Plus de ressources sur Paris Web 2008

Donne de tout (gratos)

J’ai découvert il y a peu la mailing-list freecycleparis, animé par le groupe FreeCycle.

Cette mailing-list mets en relation des gens qui donnent des objets et des gens qui cherchent des objets.
Je m’y suis inscrite au départ pour donner certains trucs qui commencent à encombrer l’appartement.

Et j’ai découvert que des objets vraiment intéressants sont donnés : frigo, rétroprojecteur, meubles en bon état, matelas, roller… ou encore capsules de bière, brochettes de poissons congelées PICARD (!), vaccins, teinture pour cheveux…

Il suffit de répondre au bon moment, en fait il faut être très rapide… et donner rendez-vous au donneur pour aller chercher l’objet !